Quel avenir pour les étudiants en ostéopathie?
-> Contexte : Quels débouchés pour l'ostéopathie?

En 2010, dans une page complète du figaro, le RGEO (Réseau des Grandes écoles d'ostéopathie) qui regroupait alors cinq grandes écoles d'ostéopathie interpellait le gouvernement sur la situation préoccupante créée par la multiplication des autorisations d’ouvertures délivrées par le Ministère de la Santé dans une filière où la saturation est déjà annoncée. En effet, il existe plus d'une soixantaine de centres de formation en ostéopathie en France, certains pouvant accueillir plusieurs centaines d'étudiants et ce dés la première année : A titre de comparaison, au Royaume-Uni il y a neuf centres de formation, pour une population équivalente. Une étude récente montre que la France est le pays disposant de la plus forte concentration en ostéopathes (DO) en Europe.
Dans ce contexte, quel avenir pour les étudiants en ostéopathie? quelle est la viabilité d'un professionnel ostéopathe installé? Le chiffre d'affaire d'un ostéopathe sera t il suffisant pour le faire vivre? L'offre de formation en France est-elle cohérente par rapport au besoin de notre société? Tentons d'y répondre.

-> Etude démographique sur l' ostéopathie : y a t il trop d'ostéopathes en France?

Plusieurs organisations (le Registre des Ostéopathes de France (ROF), le Syndicat Français des Ostéopathes (SFDO) et d'autres) ont régulièrement réalisé des études concernant la répartition des ostéopathes en France depuis 2009 (par ville, département ou par région). Pour comprendre la situation, Il a été établi un ratio [(nombre d'ostéopathes par département)/population du département] pour quantifier les zones les plus saturées. Pour l'interpréter, il convient de rappeler qu'il faut un minimum de 5 à 6000 habitants pour assurer la "viabilité" de l'exercice d'un ostéopathe. Ce ratio n'est plus assuré dans plus de 20 régions sur 22. Bien entendu, on pourra interpréter avec plus ou moins de pessimisme ces chiffres, mais la réalité se dessine: si rien n'est fait la profession sera totalement saturée.

Référence (à lire impérativement pour comprendre la démographie des ostéopathes en France):
- site complet de Pascal Javerliat : "Jamais 3 sans 4" ; "Manifestation des étudiants" ; "Les formations à l’ostéopathie en France" ; "Entre 2010 et 2016, le nombre d’ostéopathes aura doublé" ;
- étude démographique française (source : OSEO)
- étude démographique française (source : ROF)
- alerte démographique (source : ROF)
- étude démographique européenne (source : FORE)
- étude démographique 2013 (source : ROF)

 
-> L'exemple à méditer : le climat

Il convient de faire un parallèle avec la situation climatique : Inutile de rappeler le contexte, l’information circule suffisamment. Cependant, il est intéressant de constater les dérives extrémistes concernant l’interprétation des risques : entre les nihilistes (tout ira bien) et les apocalyptiques (2018 sera la fin), il existe certainement une vérité médiane qui nous invite à considérer la situation avec sérieux, détermination et raison.
Sur ce modèle de réflexion, considérons l’avenir de l’ostéopathie : angélisme ou apocalypse ? Les mêmes extrémismes existent et même si l'impact de l'ostéopathie sur notre monde sera inférieur à celui du climat, l’avenir de milliers d’étudiants et de professionnels demeure incertain : il convient donc de s’en préoccuper: et comme pour le climat, ne rien faire n'est clairement plus une option.
A titre d'illustration, on trouvera sur internet aussi bien le discours assuré d'une école qui prétendrait qu'il y a une réelle pénurie d'ostéopathes en France que le discours d'étudiants inquiets pour leur avenir. Qui croire? Le CEESO Lyon est clair sur ce point: la profession atteint un seuil de saturation critique et se range du coté des étudiants inquiets: le climat ostéopathique se détériore : ne rien faire correspond à condamner les étudiants qui ont fait le choix de cette profession. CEESO Lyon a donc décidé d'agir.

-> Que fait le CEESO Lyon?

Si le CEESO Lyon a décidé d'agir, c'est pour assurer à ses étudiants (actuels et futurs) un avenir plus serein. Alerter les pouvoirs publics, inviter les candidats indécis à renoncer à l'ostéopathie, aider ses étudiants lors de l'installation... tout ceci s'inscrit dans une action globale dont voici quelques uns des points forts:

  • Transparence de la communication : Pour que nul n'ignore la situation:
    • Cette page en est l'illustration (CEESO Lyon est le seul établissement à indiquer sans ambigüité que la profession est déjà saturée et à inviter les étudiants à renoncer le cas échéant, à leur projet d'étude dans ce secteur). Ce discours est clairement relayé lors des journées portes ouvertes. Le sujet est par ailleurs abordé lors de l'entretien de sélection. Le candidat doit connaitre la réalité économique avant de se lancer.
    • L'ensemble des frais de scolarité est publié sur notre site. Le candidat peut mesurer l'investissement en rapport du potentiel (ou du risque).
    • Le nombre d'étudiants inscrits (70 ) et le nombre d'étudiants en fin de cycle (environ 50) est connu, afin que l'étudiant puisse connaitre ses chances de réussite dans le cursus et faire un choix "à priori" et non "à postériori".
    • Le but de cette transparence est d'établir un contrat moral avec les étudiants qui nous font confiance. Ensemble, et dans un esprit de confiance mutuelle, nous pourrons renverser la tendance et faire en sorte que ce métier merveilleux reste un métier riche d'expérience et économiquement viable.
  • Numerus clausus : CEESO Lyon limite le nombre de ses étudiants dès l'entrée. Tous les étudiants qui rentrent au CEESO Lyon peuvent (et doivent) réussir.
  • Favoriser le débat "transversal" : étudiants, professionnels, institutions, etc.;
  • Ouverture de notre cursus aux étudiants étrangers (Erasmus, passerelle, etc.) pour que les professionnels que nous diplômons reviennent et s'installent dans leur pays d'origine ou que nos étudiants n'aient aucune crainte à s'installer hors de nos frontières. Maidstone (GB) recrute 50 % d'étudiants étrangers. Le CEESO Lyon a un objectif plus raisonnable de 25% d'ici trois ans.
  • Dans le même esprit, une filière internationale qui prépare les étudiants à s'installer à l'étranger (cours de pratique en Anglais, Italien, Espagnol, etc.) pour initier nos étudiants à d'autre contextes que le cadre national. Attention, la philosophie au CEESO Lyon n'est pas de donner des cours de langues, mais bien de donner des cours d'ostéopathie en langue étrangère et ce n'est pas le même objectif! Le CEESO Lyon n'étant pas une agence de voyage, nous ne nous satisferons pas d'un simple échange d'étudiants en Europe ou ailleurs: nos étudiants en filière international établisse au fur et à mesure de leur étude un mémoire les préparant à l'installation (aspects sociaux, légaux, logisitiques, etc.) avec pour objectif de réussir à 100% leur installation à l'étranger. Seul CEESO Lyon est en mesure de le proposer
-> Quel conseil donner à un futur étudiant en ostéopathie?  

Le premier conseil serait de bien réfléchir avant de faire un choix d'études en ostéopathie. Ces études sont difficiles et coûteuses. Il serait dangereux aujourd'hui de les entamer sans une certitude quant à votre motivation. Renseignez vous, consultez un ostéopathe, projetez vous dans l'avenir (où vous installeriez vous? la région est elle à ce jour saturée? en avez vous discuté avec vos proches?, qu'en pensent ils?, etc.).

Soyez critique, comparez un maximum d'écoles : tarif, qualité, durée, offre pédagogique, etc. Vous constatez que les informations ne sont pas facilement disponibles? : passez votre chemin ! On vous assure un avenir radieux et un chiffre d'affaire extraordinaire : méfiance! : ceci n'est que bon sens. On occulte le problème en prétendant que vous travaillerez si vous ne travaillez pas en ville: trop facile!

Renoncer à ces études est une sérieuse option à envisager en cas de doute.
En effet, l'offre dépasse la demande : résultat : tout le monde ou presque est admis en école d'ostéopathie.
En effet, même si un certain nombre d'écoles assure une sélection réelle et effective (40% à 50% d'admission, chiffres et comptabilité à l'appui), il est à regretter que d'autres établissements soit réduits à accepter un maximum de candidats, probablement pour des raisons économiques inhérentes à la situation actuelle. Au final, pour un candidat à cette filière, la sélection n'existe plus, car ce candidat trouvera toujours une école pour l'accueillir (quitte à être placé en "zone d'attente", comme par exemple une prépa intégrée).
Et ceci est le problème numéro 1 de la profession : non seulement, celle-ci se sature, mais aussi, au rythme de formation actuel : il n'y aura bientôt plus de places pour les nouveaux entrants.
CEESO Lyon a choisi de rompre un silence coupable et d'inviter la majorité des candidats à renoncer à ces études coûteuses, longues et aujourd'hui aléatoires.
Rappelez-vous que c'est une école qui vous parle et que notre intérêt pourrait être de taire ces faits et profiter comme d'autres de l'engouement pour l'ostéopathie. Mais nous avons une éthique et un sens des responsabilités pour ne pas laisser les choses se faire.

Renoncer à ces études est non seulement salutaire pour les candidats mais salvateur pour la profession: pensez-y.

-> Saturation de l'ostéopathie: la presse en parle (Maj : Sept. 2013)

Rue89, édition du 13/10/2013
Titre : Les ostéos toujours plus nombreux : comment en trouver un bon ? Lien

La nouvelle république, édition du 01/08/2013
Titre : Une vraie crise de croissance Télécharger en PDF

Le Journal des Flandres, édition du 15/02/2012
Titre : On va très vite à la saturation Télécharger en PDF

La Gazette de Nîmes, édition du 02/2012
Titre : Les ostéopathes ne doivent pas se brader Télécharger en PDF

Allodocteurs.fr, édition du 02/2012
Titre : Les ostéopathes mobilisés pour la qualité de leur profession lien

osteoexclusif.com, édition du 10/2011
Titre : L’ostéopathie a le vent en poupe. lien

OUEST FRANCE, édition du 17/03/2011
Titre : Les étudiants ostéopathes défendent leur formation Télécharger en PDF

Kiné Actualité, édition du 10/03/2011
Titre : LA PROFESSION S’INQUIÈTE Télécharger en PDF

LYON CAPITAL, édition du 24/02/2011
Titre : Ostéopathie : les étudiants veulent "juguler l’hémorragie" Télécharger en PDF et sur le site lyon capital

LE NOUVEL OBSERVATEUR ETUDIANT, édition du N 14/2010
Titre : Attention aux embouteillages ! Télécharger en PDF

LE MAGAZINE L'ETUDIANT en ligne : lien

Le PROGRES : lien

-> Conclusion

A la lecture de cette page, vous souhaitez toujours faire des études d'ostéopathie? alors votre motivation et votre acharnement sauront probablement vos meilleurs atouts pour votre réussite. L'ostéopathie est et reste une profession généreuse, intellectuellement enrichissante et valorisante pour des candidats bien informés et décidés. Restez néanmoins vigilent et critiques et continuez à vous informer...

 
 

 

 
CEESO Lyon 39 Rue Pasteur 69007 Lyon - Tél : 33(0)4.37.37.11.16
retour à l'index